La parisienne

La Parisienne vue par ...

La Parisienne vue par deux allemandes :Thérèse et Azora

Note : les deux personnes ont été interviewées de manière séparée. Elles ne se connaissent pas… et le témoignage de l’une n’a en rien influencé celui de l’autre… Propos recueillis par Alice Carle

Qu'est-ce que tu penses du Mythe de la Parisienne ?

« Cela passe du tout au rien : d’une part, il y a les parisiennes qui n’ont qu’un seul compagnon, et d’une autre part, il y a ces femmes qui ont plein de partenaires. » m’annonce Thérèse.

Très bien. Ça, c’est dit. Quoi d’autre ?

 « Je vois la parisienne comme étant féministe et indépendante … » me dit Azora.

Mais encore ? « … Elle décide de qui elle veut mettre dans son lit. »

Formidable !

« Plus généralement, je pense que les gens de Paris travaillent beaucoup et sont remplis d’ambition. Ils savent pourquoi ils travaillent et ils sont souvent passionnés par ce qu’ils font. » m’affirme Thérèse.

 Enfin quelque chose de positif.

« Mais elles sont, tout le temps, stressées. Elles ne mènent pas une vie traditionnelle : elles ont souvent du personnel qui s’occupe de la maison et des enfants. Le midi la parisienne prend une très longue pause pour manger une salade avec des amis … Oh ! Elles fument. Elles sont aussi parfumées, portent une marinière et un béret, et elles adorent passer du temps avec leurs amis. » s’exclame Thérèse.

« Oh ! Une chose aussi : elles ne sont pas très maquillées. Elles se coiffent et se maquillent mais c’est toujours très naturel, comme si elles n’avaient rien fait. » se remémore Azora de son séjour à Paris.

« Elles portent souvent du rouge à lèvres de couleur rouge normal. » ajoutera Thérèse.

 Attention au « Fashion faux pas » du rouge à lèvres avec le morceau de salade coincé entre les dents donc. 

« Paris, la ville de l’amour, c’est un endroit très romantique où le …. Comment vous l’appelez : le « savoir vivre » tourne autour du café-croissant entouré d’amis. » rêvasse Azora.

Thérèse ajoutera que « souvent, le conjoint emmène sa femme dans des espaces verts le week-end. Je pense qu’à Paris, on célèbre le week-end plus qu’autre part. »

Et pour ce qui est du style de la Parisienne ?

« Quand on pense à la Parisienne, on pense à un look classique élégant. » réfléchit Azora.

« Classique élégant ? C’est très mignon, qu’entends-tu par-là ? »

« Je veux dire … Les Parisiennes portent des vêtements féminins mais classiques, et des jolies jupes, comme toi ! »

Je suis flattée. Si seulement elle savait que je suis de souche normande et que je ne fais que mes études à Paris … Mais je ne veux pas la décevoir.

« Comparé à New York par exemple, c’est moins sportwear. »

En parlant de comparaison : que pensent-elles de la différence entre Françaises et Allemandes ?

« Les Français portent beaucoup plus attention à l’esthétique non seulement de leurs vêtements, mais aussi de leur nourriture ; ils dépensent beaucoup d’argent dans les vêtements et l’alimentation, alors que les Allemands sont plus relax sur ces sujets. Ils n’y portent pas beaucoup d’attention. » me dit Azora.

« Les Allemandes de manière généralisée, portent des choses pratiques : un manteau de pluie, de grosses chaussures de randonnée. D’ailleurs, on dit souvent que les Allemands n’ont aucun sens du style ! » me dévoile Thérèse

« Moi et Azora sommes des exceptions finalement. » rigole-t-elle

« Les Allemands s’en fichent de porter des sandales avec des chaussettes. »

« Même dans la rue ? » je lui demande.

« Euh… Dans la rue, pour les personnes âgées, c’est quelque chose de classique de porter des chaussettes dans leurs sandales. Pour les jeunes, par exemple, quand je vais en soirée et que je suis en sandale la journée, j’emporte avec moi une paire de chaussettes que je mets si j’ai froid avec mes sandales. »

« Mais tu penses que les Parisiennes ne portent pas le combo sandales-chaussettes ? » je la questionne.

« Si, si, mais si une Parisienne fait ça, cela sera avec des sandales hyper chic, pas de vieilles sandales classiques. »

« Dans ma tête, parmi les Parisiennes, il y a plein de femmes qui se ressemblent, alors que les Allemandes sont très différentes les unes des autres, autant dans leur manière de se vêtir que dans leur caractère. Peut-être partagent-elles une similarité : les Parisiennes et les Allemandes sont ambitieuses avec un esprit de travail. Mais pour les Allemands, travailler rime souvent avec souffrance, alors que pour les Parisiens, travailler rime plus souvent avec passion. » me révèle Thérèse.

 « De plus, en Allemagne, je dirai que les femmes ne portent quasiment jamais de rouge à lèvres. Peut-être sont-elles plus tatouées que les Parisiennes aussi … Elles prennent une pause très courte pour manger le midi, et n’en prennent parfois pas du tout. Elles n’ont pas plusieurs conjoints en tout cas. »

Merci de nous le rappeler Thérèse.

 « Cela peut paraître un peu négatif mais … Par exemple, quand des étrangers viennent en France, les Français attendent d’eux qu’ils parlent français. Et aussi, ils ne veulent pas parler anglais. Parfois même, les étrangers posent des questions en anglais, ils comprennent, et eux répondent en français. Je pense que les Français sont très fiers de leur langue. Dans ce sens, je dirai que les français sont souvent vus comme un peu snobs … » hésite Azora.

 » Je veux dire, ils sont super élégants, mais arrogants parfois … »